Reconversion de l'hôpital Rothschild

Paris

Prix Architecture, Urbanisme et Société du Geste d'Or - Nov 2014

L’inscription du nouvel hôpital dans ce contexte urbain de belles parcelles profondes et de grandes résidences modernes amène à infléchir la logique purement fonctionnelle qui domine l’architecture des hôpitaux. Le grand édifice est ainsi subdivisé en deux profonds corps de bâtiments distincts également par leur hauteur et marqués de fortes scansions.

L’expression des différentes échelles urbaines et architecturales permet d’inscrire l’hôpital de plain-pied dans la ville, de le faire pleinement participer à la vie de la cité, de briser son « enfermement » sur lui-même.

Une façade « vivante » se déploie sur le pourtour du bâtiment. Imbrication de briques et de métal, cette architecture de la façade fait écho aux textures des édifices existants sur le site (1910 et 1970/80).
Outre la réponse à la question fondamentale des performances énergétiques des façades, les casquettes brise-soleil et volets coulissants produisent des vibrations de lumière au gré de leurs mouvements. La façade n’est pas qu’une peau décorative, elle protège, s’ouvre et se ferme. Elle fabrique l’échange entre espaces intérieur et extérieur, elle en dessine et en sculpte l’interface.

Le travail sur l’architecture des espaces intérieurs, chambres d’hospitalisation, lieux de soins, espaces de travail ou de circulations, accueil des publics, accessibilité aux handicapés, ont ici fait l’objet d’une attention toute particulière, qu’il s’agisse de la qualité de la lumière artificielle et naturelle ou encore des matériaux, des temps de parcours.... L’espace de l’hôpital a été investi pour rendre habitable cet univers si souvent inhospitalier.

Localisation : 33, boulevard de Picpus, 75012 Paris

Maîtrise d’ouvrage : Assistance publique – Hôpitaux de Paris

Maîtrise d’œuvre : Architectes : Atelier Bruno Gaudin
Bureau d’études : Iosis Bâtiments

Missions : De base – programmation – synthèse

Programme : Construction du nouvel hôpital de gériatrie et rééducation :
- hôpitaux de jour : gériatrie, rééducation et réadaptation
- policlinique, plateau technique
- services de rééducation neurologique et orthopédique
- services de gériatrie et d’explorations périnéales - odontologie et imagerie médicale
- locaux logistiques, techniques et d’entretien- cuisine et espaces de restauration
- parking, logements de fonction
- reconstitution des espaces verts protégés

Prestation : Chambres d’hospitalisation sans vis à visEclairage naturel des services et circulations, bâtiment à patios Façades double mur, brique pleine et béton, protections solaires Bardage métallique

Surface SHON : 32 476 m2

Budget : 71 672 850 € TTC

Calendrier : 2005 – livraison juin 2010

Reconversion de l'hôpital Rothschild

Paris

Prix Architecture, Urbanisme et Société du Geste d'Or - Nov 2014

L’inscription du nouvel hôpital dans ce contexte urbain de belles parcelles profondes et de grandes résidences modernes amène à infléchir la logique purement fonctionnelle qui domine l’architecture des hôpitaux. Le grand édifice est ainsi subdivisé en deux profonds corps de bâtiments distincts également par leur hauteur et marqués de fortes scansions.

L’expression des différentes échelles urbaines et architecturales permet d’inscrire l’hôpital de plain-pied dans la ville, de le faire pleinement participer à la vie de la cité, de briser son « enfermement » sur lui-même.

Une façade « vivante » se déploie sur le pourtour du bâtiment. Imbrication de briques et de métal, cette architecture de la façade fait écho aux textures des édifices existants sur le site (1910 et 1970/80).
Outre la réponse à la question fondamentale des performances énergétiques des façades, les casquettes brise-soleil et volets coulissants produisent des vibrations de lumière au gré de leurs mouvements. La façade n’est pas qu’une peau décorative, elle protège, s’ouvre et se ferme. Elle fabrique l’échange entre espaces intérieur et extérieur, elle en dessine et en sculpte l’interface.

Le travail sur l’architecture des espaces intérieurs, chambres d’hospitalisation, lieux de soins, espaces de travail ou de circulations, accueil des publics, accessibilité aux handicapés, ont ici fait l’objet d’une attention toute particulière, qu’il s’agisse de la qualité de la lumière artificielle et naturelle ou encore des matériaux, des temps de parcours.... L’espace de l’hôpital a été investi pour rendre habitable cet univers si souvent inhospitalier.

Reconversion de l'hôpital Rothschild

Paris

Localisation : 33, boulevard de Picpus, 75012 Paris

Maîtrise d’ouvrage : Assistance publique – Hôpitaux de Paris

Maîtrise d’œuvre : Architectes : Atelier Bruno Gaudin
Bureau d’études : Iosis Bâtiments

Missions : De base – programmation – synthèse

Programme : Construction du nouvel hôpital de gériatrie et rééducation :
- hôpitaux de jour : gériatrie, rééducation et réadaptation
- policlinique, plateau technique
- services de rééducation neurologique et orthopédique
- services de gériatrie et d’explorations périnéales - odontologie et imagerie médicale
- locaux logistiques, techniques et d’entretien- cuisine et espaces de restauration
- parking, logements de fonction
- reconstitution des espaces verts protégés

Prestation : Chambres d’hospitalisation sans vis à visEclairage naturel des services et circulations, bâtiment à patios Façades double mur, brique pleine et béton, protections solaires Bardage métallique

Surface SHON : 32 476 m2

Budget : 71 672 850 € TTC

Calendrier : 2005 – livraison juin 2010